Pourquoi il ne faut pas utiliser de cotons tiges ?

mardi 13 octobre 2015
par  Edil Seyfu
popularité : 4%

Voici pourquoi il ne faut plus utiliser de cotons-tiges

On a tendance à se nettoyer les oreilles systématiquement, comme par réflexe, or elles ne doivent pas être nettoyées.
Le corps a son propre processus d’hygiène pour les oreilles et quand on les nettoie, on ne fait que perturber ce processus naturel.
Les dangers de l’utilisation des cotons-tiges
Le cérumen, cette substance jaunâtre que vous retirez des oreilles à l’aide de cotons-tiges, permet de protéger les oreilles.
En effet, le cérumen a des propriétés antibactériennes et lubrifiantes qui protègent les tympans tout en maintenant la saleté et la poussière à l’extérieur. Lorsque vous insérez un coton-tige dans votre oreille, vous pensez que vous êtes en train de nettoyer vos oreilles de la cire qu’elles contiennent. En réalité, vous faites exactement l’inverse : vous poussez le cérumen plus profondément dans votre oreille. Il est alors plus difficile pour les oreilles de faire ce qu’elles font naturellement : évacuer la cire !
Le cérumen est là pour une raison. Il protège l’intérieur des oreilles de l’eau, essentiellement en les imperméabilisants. Quand il n’y a pas de cire, les oreilles deviennent vulnérables à l’infection.
Autrement dit, il suffit de laisser les oreilles faire leur travail. Lorsque la cire se dessèche et arrête de lubrifier l’oreille, celle-ci l’élimine naturellement. Une fois que vous cessez d’enlever la cire avec des cotons-tiges, vos oreilles sont moins irritées.
Seulement, parfois, les oreilles ne réussissent pas à fonctionner efficacement et éliminer la cire comme elles le devraient. Il se forme alors une couche de cire plus épaisse que la normale. Pour remédier à cette accumulation, il est recommandé de consulter un médecin.

Comment nettoyer correctement ses oreilles ?

Il faut balayer l’excédent de cérumen avec un mouchoir en papier et le petit doigt, par un mouvement de l’intérieur vers l’extérieur et en se limitant au pavillon et le début du conduit.

J’ai les oreilles bouchées, que faire ?

Vos oreilles se bouchent en avion ou en montagne ou quand on perd de l’altitude.
L’oreille subit une différence de pression, ce qui provoque cette sensation fort gênante d’être dans une bulle.
Pour vous permettre de rééquilibrer les pressions, quelques solutions :
-  avalez votre salive, bâillez ou mâchez un chewing-gum ;
-  effectuez la manœuvre de Valsalva : pincez le nez et soufflez en gardant la bouche fermée. « Attention, il faut souffler doucement et progressivement afin de ne pas provoquer un afflux d’air trop brutal ». Ces manipulations sont à répéter plusieurs fois.
Si les trompes d’eustache, qui permettent d’équilibrer les pressions, ne s’ouvrent en effet pas spontanément, l’air ne peut pas entrer. Une forte pression se crée dans l’oreille au risque de blesser le tympan.
La douleur sert de signal d’alarme.
Une consultation chez l’ORL s’impose pour vérifier que l’oreille interne n’a pas été lésée !


Annonces

Postes à pourvoir

Professeurs résidents (détachés) :
Professeur des écoles.

En contrat local (recrutement sur place)

Instituteur (trice) possédant une maîtrise parfaite du français (niveau DALF C1 au minimum).

Professeur de SVT possédant une maîtrise parfaite du français (niveau DALF C1 au minimum).

Une assistante d’éducation.