Festimaj : éducation à l’image

mercredi 1er juillet 2015
par  Guillaume Caouissin
popularité : 7%

Pour la deuxième année consécutive, le lycée Guebre-Mariam en collaboration avec l’Alliance éthio-française a participé à Festimaj, festival de courts métrages réalisés par des enfants dans le cadre scolaire, dans des clubs « ciné » ou dans d’autres types de structure.

Comme l’an dernier, les sélections "primaire" et "collège" ont été projetées à l’Alliance éthio-française.

Pour la sélection "primaire", les projections se sont déroulées les vendredi 5, mardi 9 et lundi 15 juin. Les classes de CE2 A, CE2 B, CE2 C, CE2D, CE2 E, CM1 A, CM1 B, CM1 C, CM1 D, CM1 F, CM2 A et CM2 D ont participé à l’événement.
Ce sont plus de 300 élèves qui ont pris le bus, en trois jours, à 8h30 en direction de l’Alliance.
Au cours de la projection, une petite pause était prévue tous les trois courts métrages afin que les élèves puissent compléter leur bulletin de vote.

Cette année, il y avait une petite nouveauté par rapport à l’an dernier, chaque élève devait mettre une note sur 10 pour chaque film. Ils ont tous pris très au sérieux leur rôle de jury.
La sortie était très attendue par les élèves puisqu’elle avait été préparée par les enseignants. De retour au Lycée vers 11h30, chaque classe a dépouillé les résultats.

Dans les jours qui ont suivi un tableau récapitulatif a été réalisé, les élèves ont pu comparer leurs résultats avec ceux des autres classes.
Cette année, la sélection était très internationale : Arabie Saoudite, Belgique, Bulgarie, Emirats Arabes Unis, France, Grèce, Portugal et Royaume Uni.
La projection fut l’occasion de s’apercevoir une fois de plus de la créativité de ces jeunes acteurs et réalisateurs. Les élèves ont porté leur préférence vers les films qui sont arrivés en tête de la sélection.

PDF - 424.5 ko
Films pré-sélectionnés

Pour la sélection "collège", les projections ont eu lieu les lundi 8, mercredi 10, jeudi 11, et vendredi 12 juin. Là, ce sont toutes les classes de 6e, de 5e et de 4e qui ont participé soit 13 classes c’est-à-dire plus de 300 élèves.

Le déroulement de la matinée a eu lieu de la façon suivante. De 8h00 à 8h30, les accompagnateurs ont présenté à chaque classe le festival et les modalités de vote en parlant des critères possibles d’évaluation. Le départ à l’Alliance française était fixé comme pour les primaires à 8h30. La projection a eu lieu aussi dans les mêmes conditions.
Après le retour au Lycée vers 11h 30, chaque classe a fait le bilan de ses votes. Du côté des élèves, l’expérience était aussi attendue puisque presque la totalité d’entre eux y avait participé l’an dernier et en avait gardé un bon souvenir. Ils ont pu échanger avec leur professeur sur leurs choix. Du côté de la sélection, à la différence du primaire, celle-ci était franco-française. Plusieurs films étaient des remake de films existants. Plusieurs abordaient des sujets très sérieux

Comme l’an dernier, l’expérience a été également appréciée par les enseignants. Au-delà de l’éducation à l’image et des possibilités de travail d’expression orale et de maîtrise du français, certains enseignants ont mis en avant les aspects citoyens de Festimaj.
En effet, assister à une projection nécessite un savoir être qui n’est pas toujours connu des élèves. Ensuite, émettre un avis sur le travail des autres présuppose d’avoir conscience de l’ampleur de ce travail et permet de se mettre à leur place.

Festimaj est en passe de devenir un rendez-vous incontournable de la fin de l’année scolaire à Addis-Abeba. Plusieurs professeurs songent même à réaliser un court métrage pour concourir. Le bilan est positif et nous espérons pouvoir renouveler l’expérience pour la 13e édition de Festimaj.

  • Guillaume Caouissin

Annonces

Postes à pourvoir

Professeurs résidents (détachés) :
Néant.

En contrat local (recrutement sur place)
Néant.