Forum climat du Lgm "The road to Paris COP 21"

mercredi 15 avril 2015
par  Yohan Juin
popularité : 6%

La préparation du « forum Climat du Lycée Guébré-Mariam à Addis-Abeba »

Les élèves des classes de 2nde 1 et de 2nde 2 s’investissent depuis plusieurs semaines sur la thématique du développement durable et plus particulièrement des problèmes liés au « changement climatique d’origine humaine » dans diverses disciplines (Géographie, Math, SVT).
L’étude du film « HOME » en partenariat avec M. Charpentier du Toukoul, a permis de développer des capacités d’analyse du média « film », de développer un esprit critique et de participer à un débat. Avec l’analyse approfondie d’une série de séquences sur « les énergies fossiles », « le réchauffement climatiques » et « les énergies renouvelables » les lycéens participants au projet ont préparé des questions, réfléchi à des propositions en vue du « forum Climat du Lycée Guébré-Mariam » qui est une étape importante dans la mise en œuvre de la « Youths Recommandations on Climate Negociation » du jeudi 9 avril dernier.

Des interventions-débats au Lycée Guébré-Mariam en vue de la COP21 à Paris

L’ensemble des classes de 2nde et la classe environnement de 5e 2 ont accueilli avec enthousiasme Mme Annick Girardin Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie ainsi que le Dr Araya Asfaw directeur d’HOAREC le mercredi 8 avril en début de matinée dans la salle théâtre du Lycée Guébré-Mariam.

JPEG

Mme Annick Girardin, après avoir rappelé l’importance du rendez-vous de la COP21 de Paris, a motivé les jeunes du Lycée à être acteurs de leur futur climatique. Les notions de pays vulnérables et de stratégies énergétiques et agricoles ont été abordées. Mais surtout Mme la Ministre a su créer une ambiance favorable à l’interaction avec les lycéens. Les élèves se sont appuyés sur une préparation rigoureuse de l’évènement pour solliciter Mme Annick Girardin avec de nombreuses questions pertinentes… Il restait même encore des interrogations à soumettre qu’il était déjà temps de passer à la cérémonie de plantation d’un arbre, symbole de la nécessité de reboiser l’Ethiopie et la planète.

JPEG

Heureusement, les questions des élèves ne sont pas restées sans réponse puisque Le Dr Araya Asfaw a poursuivi le dialogue avec les jeunes du Lycée. Lors de son intervention la thématique du développement de l’Ethiopie avec un respect climatique a été exposée. Par exemple, la mise en place d’un réseau ferroviaire dans le domaine du transport et les projets d’exploitation de ressources renouvelables (géothermie, éoliennes) ont donné une vision ambitieuse dans la lutte contre le changement climatique.

La matinée s’est poursuivie avec les problématiques : « Pourquoi parlons-nous autant du changement climatique aujourd’hui ? » Pourquoi est-ce si important pour la jeunesse ? » « Que pouvons-nous faire ? ». Ces problématiques ont été traitées par M. Stéphane Gompertz, ambassadeur français pour la COP21. Le questionnement exigeant du public de niveau 1ère a mené la réflexion sur de nombreux thèmes tel que : les moyens de remplacer « l’agriculture pétrolière », le type de développement offert à l’Afrique si elle se passe d’une révolution industrielle polluante, la place d’une régulation de la démographie humaine dans la protection environnementale de la planète… M. l’ambassadeur a utilisé sa connaissance de l’Ethiopie et son expérience dans la gestion de fond d’aide au développement pour exposer des réponses argumentées. Les élèves ont été impressionnés par l’aisance du discours et la réactivité de leur interlocuteur.

A la fin des interventions, les 11 « éco-représentants » du Lycée Guébré-Mariam ont rencontré au CDI leurs homologues d’ICS (école américaine) venus assister aux conférences du « forum Climat du Lycée Guébré-Mariam ». M. Blanchemanche, documentaliste, a mené un échange constructif entre l’ensemble des « éco-citoyens » de façon à préparer une synthèse des propositions de la jeunesse. Cet exercice a favorisé un dialogue inter-école mais aussi a amené nos élèves à faire preuve de fluidité en anglais.

La participation du Lycée Guébré-Mariam (LGM) et d’International Community School (ICS) à la consultation africaine à Addis-Abeba sur les négociations « climat » de préparation à la COP21 "Road to Paris"

La synthèse des propositions de la jeunesse a pris la forme d’une série de propositions d’échelle mondiale de la part des lycéens du LGM, d’une charte d’engagement individuel de la part des collégiens du LGM et de deux déclarations respectivement pour le LGM et ICS.
Ce sont les élèves Léa du LGM et Feven d’ICS qui ont eu l’honneur de parler au nom de tous, en exposant les déclarations préparées, devant la grande assemblée et les caméras réunies le jeudi 9 avril au « jardin botanique de Gulele ». A cette occasion, l’enseignement français a su exprimer ses caractéristiques d’argumentation constructive et d’esprit critique à travers la déclaration enthousiaste de Léa et la question judicieuse de Céline.
Mais les élèves ne comptent pas en restés là… Au moment de regagner le Lycée, certains élèves se demandaient si les déclarations entendues étaient suffisamment ambitieuses face à l’urgence ressentie. Le débat s’est poursuivi entre eux avec un consensus rapidement atteint : un « club vert » pourrait favoriser la poursuite de la lutte et permettre une collaboration efficace avec les « éco-représentants » d’ICS dont le contact a été pris…

JPEG

Les élèves de 1e S recherchent des solutions alternatives contre une agriculture émettrice de Gaz A Effet de Serre (Addis-Abeba)

Les élèves de la classe de 1ère S2 du LGM ont été amenés à s’interroger sur quelques enjeux planétaires contemporains à travers la préparation du « forum Climat du Lycée Guébré-Mariam ». Outre la préparation de questions en vue de la rencontre avec M. Stéphane Gompertz, ambassadeur français pour la COP21, ils ont réfléchi à des solutions agricoles alternatives.

A partir d’exemples concrets issue de la campagne « positiveimpact » co-organisée par la fondation Nicolas Hulot, les lycéens se sont placés dans la peau d’acteur économique, politique, agricole, scientifique afin de proposer un transfert des solutions alternatives étudiées vers l’Ethiopie. Du « fast-good » à la « permaculture-urbaine » en passant par une « irrigation à base d’eaux usées », des projets innovants et concrets ont été présentés.


Documents joints

Propositions de l'Ecole américaine
Propositions de l'Ecole américaine
Proposal for Climate Forum (ICS)

Annonces

Postes à pourvoir

Professeurs résidents (détachés) :
Néant.

En contrat local (recrutement sur place)
Néant.