Matriochka de Valérie Cachard

samedi 28 mars 2015
par  Pierre Lanquetin
popularité : 8%

Matriochka est un nom féminin qui désigne à la fois :
1- une série de poupées russes en bois peint, que leur taille décroissante permet d’emboîter les unes dans les autres
2- chacune de ces poupées elles-mêmes. (Larousse)

Pour Valérie Cachard, Matriochka c’est à la fois la mère et toutes les filles qui sommeillent en elle.
Le texte remonte des générations de femmes et raconte comment toute fille est très tôt une mère en puissance même si elle n’a jamais porté d’enfant, comment toute fille est fille de sa mère, mais aussi mère de sa mère...

Cette pièce mêle le conte et la performance.
Elle a fait partie d’un spectacle collectif, initié par Gérard Bejjani, offert aux mères et joué à Beyrouth, Saida et Alep.
Valérie Cachard l’a retravaillée et développée intégrant dans son texte des contes d’Henri Gougaud et de Sophie Pavlovsky.

Durée de la représentation : 45mn

JPEG

Valérie Cachard, une écrivaine en devenir

Férue de lettres et de théâtre, elle a enseigné le français au Grand lycée franco-libanais à Beyrouth tout en animant des ateliers d’art dramatique.
Lors du passage de JMG Le Clézio au Liban, ses élèves ont fait une lecture remarquée de textes écrits par le lauréat du Prix Nobel de littérature.
Elle a aussi joué dans plusieurs pièces, sous la direction de Nagy Sourati ou de Betty Taoutel, et a monté un « monologue », qu’elle a elle-même écrit et interprété.

Valerie Cachard a obtenu le 5ème prix au concours du Jeune Ecrivain Francophone 2006 et a été invitée, à ce titre, au Salon du livre de Paris
"Le temps en osier" a été publié dans un recueil : Ne rien faire et autre nouvelles, aux éditions Buchet-Chastel.


Annonces

Postes à pourvoir

Professeurs résidents (détachés) :
Néant.

En contrat local (recrutement sur place)

Professeur d’éducation physique et sportive (EPS)

Instituteur (trice) possédant une maîtrise parfaite du français (niveau DALF C1 au minimum)