Biodiversité à d’Addis-Abeba

jeudi 1er mars 2012
popularité : 7%

Tout commence par une belle matinée de ciel bleu, au milieu des nuages de pot d’échappement de la Churchill Road.
La classe de seconde 2 du lycée Guebre Mariam s’en extrait à bord du bus direction les collines d’Entoto...

... et respire enfin l’air frais à 3000m d’altitude, entourée de bois d’eucalyptus.

Le voyage au pays de la nature qui nous entoure mais que l’on ne regarde pas assez se lance sur l’examen du sol (pédologie).

Les stigmates de la saison des pluies donnent l’occasion de parler des problèmes d’érosion des sols.

Et le comptage des espèces pour obtenir une estimation de la biodiversité
débute. Deux techniques sont mises en œuvre grâce au matériel que M.Valy a
minutieusement préparé :

le « line-transect » :

le quadra :

Après cette étude d’un sous bois de cyprès, qui sera plus tard comparée à celle effectuée dans un milieu « naturel », le groupe se remet en route...

...et s’arrête pour analyser les traces d’un passé de 20 millions d’années qu’il faut apprendre à décrypter dans les signes laissés :


Mis à jour par l’érosion naturelle, un tronc d’arbre silicifié nous conte l’histoire
ancestrale de cette région du monde !

Arrive alors le moment d’admirer les hyènes, bien en sécurité au sommet de la falaise, avec la longue vue amenée par M.Valy.

Au passage tout le monde se régala du panorama.

Et le repas tiré du sac permit de profiter pleinement de la vue !
Trop vite il fallut repartir vers une nouvelle étude de la biodiversité qui nous
rapprochait du car et du retour vers le nuage de fumée de la Churchill Road...
Déjà il ne restait que des souvenirs...

Des images qui pourraient être anodines... mais qui nous rappellent la beauté de la nature !


Annonces

Postes à pourvoir

Professeurs résidents (détachés) :
Néant.

En contrat local (recrutement sur place)
Néant.