Présentation du Lgm

Lycée franco-éthiopien Guebre-Mariam, géré par la Mission laïque et conventionné avec l’AEFE
vendredi 19 septembre 2014
par  Proviseur
popularité : 32%

Le Lycée Guebre-Mariam a été fondé par la Mission laïque française en 1947. Au même moment la France reprenait la concession du chemin de fer entre Djibouti et Addis-Abeba, c’est ainsi que plusieurs générations d’enfants de cheminots français et éthiopiens seront scolarisées au Lycée jusque dans les années quatre vingt.

Le Lycée Guebre-Mariam est situé au coeur d’Addis-Abeba. Ses 9000 m2 de constructions s’étendent sur un terrain arboré de 4 hectares et demi concédé par les autorités éthiopiennes.

Établissement franco-éthiopien à vocation internationale, il a accompagné l’installation de la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies et l’Organisation de l’Unité Africaine à Addis-Abeba. Connu dans tout le pays - le mot "lycée" est d’ailleurs passé dans la langue amharique - il a une triple vocation : scolariser les enfants français, contribuer à la formation de l’élite éthiopienne et scolariser les étrangers, principalement francophones. Ces missions imposent un haut standard de qualité et le respect des valeurs des fondateurs : ouverture aux autres, solidarité, dialogue entre les cultures et laïcité.

Mêlant des élèves d’une cinquantaine de nationalités différentes (*), le Lycée Guébré-Mariam scolarise les enfants des nombreuses ambassades de la capitale diplomatique de l’Afrique, des personnels des Nations unies, de l’Union Africaine, de la Délégation européenne, d’entreprises françaises (Total, Sofrecom...) ou éthiopiennes (Ethiopian Airlines...), d’organisations internationales et enfin de fonctionnaires, universitaires et commerçants éthiopiens.

L’Éthiopie offre le terrain d’implantation de l’établissement, la France fournit des personnels enseignants et de direction par le canal de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger (50 personnes actuellement).

Aujourd’hui le Lycée Guébré Mariam accueille près de 1800 élèves, il est homologué de la petite section de maternelle à la terminale (filières ES, L et S) par le ministère français de l’Éducation nationale, est conventionné par l’AEFE et est géré par la MLF.

Jean-Pierre Pasquiou, proviseur

(*) Les Ethiopiens arrivent en tête (60%), puis les Français (13%) et les Nord-américains (6,6%).
Les Sénégalais, Burundais, Burkinabés, Ivoiriens, Djiboutiens et Maliens représentent respectivement entre 1 et 2% des élèves.
Les Gabonais, Centrafricains, Tunisiens, Tchadiens, Suisses, Béninois, Algériens, Togolais, Italiens et Nigériens représentent respectivement entre 0,6 et 0,8% des élèves.
Les Rwandais, Malgaches, Congolais (RDC et Brazzaville), Yéménites, Mauritaniens, Britanniques, Nigérians, Néerlandais, Camerounais, Allemands, Angolais, Suédois, Guinéens, Finlandais, Comoriens, Belges et Autrichiens représentent respectivement de 2 à 7 élèves.
Les pays représentés par un seul élève : Russie, Portugal, Norvège, Ile Maurice, Liban, Japon, Grèce, Ghana, Espagne, Chine.

Pour de plus amples informations, consultez la rubrique contactez-nous.
JPEGJPEG

JPEG - 42 ko

Documents joints

Charte de l'enseignement français (AEFE)
Charte de l'enseignement français (AEFE)
Charte de la MLF
Charte de la MLF
Philosophie de l'enseignement français
Philosophie de l'enseignement français
Identité et projet d'établissement
Identité et projet d'établissement

Navigation

Articles de la rubrique

  • Présentation du Lgm

Annonces

Postes à pourvoir

Professeurs résidents (détachés) :
Néant.

En contrat local (recrutement sur place)
Néant.